Hello, je vous retrouve pour le bilan des lectures de Zélie pour le mois de septembre.

J’ai lâché l’affaire cet été, en fait, j’ai oublié de partager tout cela ici, alors je reprends de bonnes habitudes pour la rentrée ^^

Zélie lit énormément, j’ai parfois du mal à suivre la cadence. Elle aime surtout les romans dans lesquels il y a des animaux : soit comme héros, soit comme personnages récurrents ! Elle aime aussi les histoires un peu magiques qui se passent dans des mondes fantastiques… Et elle est toujours heureuse de découvrir les romans que moi j’ai pu lire dans mon enfance.

Allez, sans plus tarder, je vous invite à découvrir les lecture de septembre de Zélie !

1. Calpurnia apprentie vétérinaire tome 4 : un problème épineux.

Ma puce a mis du temps à lire le dernier tome de la série car elle ne voulait pas quitter les personnages. Elle a donc laissé trainer le suspens mais la curiosité l’a emportée et elle a attaqué le tome 4.

Je ne lis pas tous les romans que lit Zélie parce que je n’ai tout simplement pas le temps. Je vais donc mettre le résumé pour vous donner une idée.

« Ajax est un chien très intelligent et un très bon chasseur. Mais le jour où il se met à poursuivre un porc-épic, les choses ne se passent pas comme prévu. Heureusement, Calpurnia est là pour prendre soin de lui, avec les conseils du Dr Pritzker. Ajax aura-t-il retenu la leçon ? »

2. Elisabeth Princesse à Versailles. Tome 1 : le secret de l’automate.

On change radicalement d’univers, et on se téléporte il y a plusieurs centaines d’années au temps de Louis XVI. Ce que j’aime dans cette série de livres c’est qu’au delà du roman et de l’histoire fictive, certains personnages ont réellement existé, cela permet aussi de faire des liens avec des choses apprises en histoire.

« La gouvernante de la princesse Elisabeth a bien du mal à la faire obéir. Avec l’accord du roi de France, qui n’est autre que le grand-père d’Elisabeth, elle va engager une sous-gouvernante, madame de Mackau, qui aura pour mission de la « mâter ». Mais Elisabeth n’est pas décidée à se laisser faire…

Heureusement, elle va vite devenir inséparable d’Angélique, la fille de madame de Mackau. Ensemble, Elisabeth et Angélique vont être amenées à résoudre une énigme bien mystérieuse… à qui est adressé le billet dissimulé dans le précieux automate d’Elisabeth ? Comment retrouver « La Dame à la Rose », le précieux tableau qui a disparu depuis plus de 30 ans ? Pour les aider, elles pourront compter sur Théo, le jeune page… »

Zélie m’a dit avoir bien accroché à ce premier tome, pour le moment elle ne réclame pas la suite, mais quand ce sera le cas, on ira les emprunter à la médiathèque, comme il y en a plus d’une vingtaine !!!!!

3. Le secret de Léonard

Celui-ci, Zélie l’a pris dans ma bibliothèque puisque je l’ai lu à sa sortie il y a environ 2 ans. C’était le premier livre que je lisais de Mireille Calmel, qui est aussi son premier livre jeunesse. Elle a publié par la suite Mystère au théâtre.

« Une haletante course-poursuite dans les souterrains du château d’Amboise… Au château d’Amboise, le temps s’est arrêté : Léonard de Vinci vient de mourir. Mais pour Flore, Raphaël, Louis et Pierre, il n’y a plus une minute à perdre : ils doivent retrouver le dessin de L’aile volante, l’une des plus grandes inventions du maître. Qui l’a dérobé et pourquoi ? Le compte à rebours est lancé, car le roi François Ier ne doit pas s’apercevoir de sa disparition… « 

J’adore les romans historiques sur fond de vérité parce que ça permet de découvrir des facettes de certains personnages ou de l’histoire qu’on ne connaît pas vraiment. Je crois que c’est ce qui plaît aussi à Zélie, elle a mis « Mystère au théâtre » sur sa pile à lire.

4. Le tableau magique : Panique chez les dinos et ça chauffe sur la banquise.

Toute nouvelle série parue aux éditions Scrinéo dont j’adore les romans jeunesse, ces deux petites lectures ont été avalées par Zélie davantage habituée à des choses plus longues, mais elle était heureuse d’avoir des lectures rapides aussi. ça permet de varier les styles.

Personnellement je n’ai pas accroché aux illustrations, mais j’ai beaucoup aimé la dynamique du texte et le vocabulaire très moderne.

« Ce matin n’est pas un matin comme les autres !
Car aujourd’hui, Kim et Noah découvrent le nouveau Tableau numérique interactif de leur maîtresse… qui l’avale tout d’un coup ! Pas de temps à perdre, il faut sauver Mme Dutilleul ! Armés de courage, les deux enfants plongent dans le tableau… mais se retrouvent coincés au temps des dinosaures avec elle.
Réussiront-ils à rentrer en classe sains et saufs ? »

« Le nouveau Tableau numérique interactif de la maîtresse, Mme Dutilleul, est magique !
Il peut faire voyager à travers le temps et l’espace !
Toute la classe de Kim et Noah n’a qu’une envie : l’utiliser pour rencontrer un ours polaire. Mais une fois en Alaska, la banquise n’est pas ce à quoi le groupe s’attendait… Pire : la majorité de la classe a disparu.
Où est-elle passée ? Et les explorateurs, vont-ils s’en sortir ? »

5. La classe des mammouths

A l’heure où j’écris cette chronique, je suis en train de le lire pour donner mon avis plus précisément dessus ^^ donc je vais vous donner celui de Zélie pour commencer. Elle a adoré que chaque chapitre soit écrit par un enfant de la classe et elle a aussi beaucoup aimé que le livre aborde les questions de genre de cette manière, directement par le regard des enfants et pas celui des adultes.

« Un matin au réveil, Adam (8 ans) est devenue Lili… Cette expérience va l’amener à revoir sa perception des relations entre filles et garçons.

Dans la classe de Monsieur Vanderelst, les élèves tiennent un carnet de bord. Chacun.e à son tour peut y raconter sa journée. C’est ainsi qu’on découvre qu’Adam, le petit caïd de la classe, mène la vie dure aux autres, et surtout aux filles.
Mais, un matin, sans qu’on comprenne pourquoi, Adam devient Lili et personne, à part lui, ne s’en rend compte.
Forcément, la vie va devenir un peu plus compliquée pour lui.
Un texte où le fantastique, la préhistoire et le quotidien ne font plus qu’un, qui offre une réflexion sur les rôles assignés à chacun et chacune et sur leur évolution à travers les millénaires. Pour cette création, le Théâtre des 4 mains a tissé une nouvelle écriture à partir de paroles d’enfants recueillies dans des écoles primaires multiculturelles. Qu’est que cela représente d’être garçon ou fille ? À l’école, dans la société ? »

6. Fifi Brindacier

Dans le genre inspirant pour les petites filles, difficile de faire mieux que Fifi Brindacier, cette fillette indépendante, drôle, effrontée et surtout libre ! Zélie a parfois été bloquée par certains mots de vocabulaire, puisqu’elle est venue à plusieurs reprises me demander ce que signifiait tel ou tel mot, mais dans l’ensemble elle a adoré cette lecture ! Pour ma part je l’ai lu tardivement et je n’ai donc qu’un regard d’adulte, mais j’avais aussi beaucoup apprécié Fifi et l’image qu’elle renvoie.

« Fifi Brindacier est une petite fille rousse au visage constellé de tâches de rousseur, intrépide, joyeuse et dotée d’une force et d’une imagination incroyables. Fille d’un pirate des mers du Sud, elle vit seule dans une grande maison avec son singe et son cheval. Ne connaissant aucune contrainte, elle entraîne ses petits voisins dans des aventures extraordinaires. »

7. Le monde de Lucrèce Tome 1.

En ce moment, Zélie se questionne à propos du collège, ce monde inconnu qui, selon elle, permet de passer de l’enfance à l’adolescence ! Elle voulait donc des lectures où ce sont des collégiens qui sont les héros, j’ai cherché ça et j’ai trouvé Le Monde de Lucrèce écrit par la talentueuse Anne Goscinny, la fille du célèbre René Goscinny, qui a donné vie à Astérix ou au Petit Nicolas. J’ai trouvé les trois premiers tomes pour une bouchée de pain sur Vinted et le premier a déjà été dévoré.

« Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma… Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c’est amies pour la vie ! »

8. Louis Braille, l’enfant de la nuit.

Celui-ci a été une lecture imposée, au même titre que celui qu’elle est en train de lire. Louis Braille, l’enfant de la nuit est une biographie de l’inventeur de l’alphabet du même nom. J’ai demandé à Zélie de le lire dans le cadre de la séquence de Sciences sur les 5 sens. Elle a mis du temps à le lire, comme souvent quand c’est une lecture imposée ^^ mais au final elle a beaucoup aimé car elle en parle assez souvent.

« Louis Braille est devenu aveugle à l’âge de trois ans à la suite d’un accident. Cela ne l’empêche pas de vivre presque comme les autres enfants. Mais à l’école, les difficultés commencent, car il veut apprendre à lire. Le jeune garçon se fait alors une promesse incroyable : il trouvera le moyen de déchiffrer ce que ses yeux ne peuvent voir. »

9. Le petit voleur d’ombres.

J’avais lu le roman initial de Marc Levy (le voleur d’ombres) que j’avais trouvé très poétique et très joli. Zélie a été attirée par la couverture avant tout. Elle l’a lu bien volontiers et elle a bien aimé. Quand je lui demande pourquoi, c’est surtout parce que les illustrations étaient jolies ^^ Je ne crois pas qu’elle ait vraiment accroché.

« Après avoir déménagé, notre héros fait sa rentrée dans une nouvelle école.
L’année s’annonce difficile, il n’a aucun ami avec qui partager ses journées. Et comme si cela ne suffisait pas, la terreur de la classe a décidé de s’en prendre à lui.
Mais bientôt sa vie va devenir extraordinaire. Car un phénomène étrange se produit quand il marche sur l’ombre des gens… »

10. Tetras Lire : Wonderland. 

Le magazine que Zélie reçoit tous les mois est une mine d’or ! Les extraits choisis sont toujours très intéressants, ainsi que les autres histoires et les jeux et activités proposées. On le lit toutes les deux avec beaucoup d’intérêt.

En septembre elle a lu celui de juin, sur le thème d’Alice au pays des merveilles qu’on aime tous beaucoup à la maison !

elle était contente d’avoir lu cet extrait seule après la lecture commune à voix haute que j’en ai faite au printemps avec le magnifique ouvrage paru aux éditions Alice Jeunesse.

11. Jaime lire numéro 228. 

Zélie a dégoté ce vieux J’aime Lire dans une boite à livres cet été. C’est une lecture qu’elle apprécie beaucoup, ses grands parents ont été abonnés un petit moment pour les petits enfants.

Celui-ci date de 1995 : une antiquité !!!

 

Et voilà, ainsi s’achève le bilan des lectures de Zélie pour le mois de septembre.

On se retrouve à la fin du mois d’octobre pour de nouvelles découvertes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *